Dark Future

Forum RPG, dystopie futuriste.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Contexte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erika Grinberg
Admin
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 19

MessageSujet: Contexte.   Sam 30 Mai - 21:14

Résumé.


Le monde a connu sa fin suite à la guerre. Les survivants ont tout fait pour le refonder jusqu'à réussir ! Nous sommes en 1780, sur Terre. Le monde s'est bien reformé, ne comporte plus que peu de nature en faveur des grandes villes et le ciel est recouvert par un qui est artificiel, un ciel holographique semblable à l'original, mais en noire et blanc avec des informations parfois projetée dessus, dont l'heure qui figure autour du soleil et de la lune. Le monde connait une importante surpopulation et pour éviter l'anarchie, les droits sont restreints. La peine de mort est mise en place et l'art est le premier à pâtir, l'expression artistique étant restreinte jusqu'à ne plus être autorisée. L’État, qui est composé d'un groupe de 7 personnes qui prennent les décisions et d'autres fonctionnaires qui gèrent les archives et tout ce qui concerne l'organisation et la paperasse, a choisit pour porte parole et figure politique une jeune femme du nom d'Erika Grinberg, descendante de Kassie Grinberg, la femme qui a sauvé l'humanité. C'est à elle qu'on associe les lois et on lui reproche tout ce qui ne plait pas jusqu'au moindre impôt, ses confrères la laissent subir tout le mépris du peuple pour rester tranquilles. Cette femme devient la plus détestée du monde quand elle annonce la loi régulation ; une loi qui consiste à réguler la population pour qu'elle ne dévore pas toute les ressources. Elle dit que tous les quatre ans, 40 personnes sur 100 choisies au hasard sont exécutée.
Un groupe de révolutionnaire se forme : Les Artistes. Ils pratiquent l'art en secret, organisent des concerts où ils se produisent, déguisés pour ne pas être reconnus, quitte à devoir fuir en plein milieu pour ne pas être exécuté par la police qui les poursuis. Jusque là ils ne font que des tags et des prestations, actions qui semblent inutiles pour parer la dictature du gouvernement, mais qui pourrait cacher d'autres intentions futures... Toute une milice a été mise en place spécialisée dans la traque des Artistes. Mais le petit groupe est organisé et n'est pas facile à trouver.
Qui serez-vous dans ce futur sombre ? Un citoyen perdu dans un monde sans couleur et ennuyeux ? Un artiste rebelle ? Un traqueur pour la justice du monde ? Ou un membre de l’État ?  

*******



Dernière édition par Erika Grinberg le Lun 17 Juil - 18:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkfuture.forumactif.org
Erika Grinberg
Admin
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 19

MessageSujet: Re: Contexte.   Ven 29 Jan - 21:47


Le monde avait bien évolué. Toujours aussi imparfait, il avait cependant bien avancé technologiquement, peut-être même trop. L'économie faisait n'importe quoi et c'était probablement la plus grosse crise de tous les temps qui touchait presque tous les pays du monde ! A cause de cet important soucis monétaire, les pays n'arrivaient plus à s'entendre, probablement aussi pour un tas d'autre raison que le peuple n'a jamais su. Quoi qu'il en soit, une importante guerre a éclaté, la 3e guerre mondiale ! Elle débuta officiellement le 3 janvier 1711 et fit plus de victime qu'aucune autre guerre auparavant ! Pris dans une folie furieuse, les Hommes ne trouvèrent pas la raison de s'arrêter et poursuivirent la guerre jusqu'à ce que quelques bombes nucléaires ne soient lâchée.
De cela, beaucoup moururent, presque tous. Seul quelques Hommes survivaient. Il ne devait pas rester plus de 500 personne en Angleterre. Presque tous les dirigeants du pays avaient été tués soit par la bombe, soit pas des résistants du peuple qui voulaient mettre fin à cette tuerie et qui n'avait eu le choix.
L'anarchie régnait, chacun se battait pour obtenir les ressources rares qui restaient, on se frappait, tuait même ! Une femme parvint à mettre fin à cette anarchie. Elle rétablit le courant et répara les micros qui servaient aux annonces importantes et qui étaient placés de telle sorte à ce que tout Londre entende. Elle commença par cette ville majeure.

Extrait de l'enregistrement du 04/06/1718
Cessez-donc, Humains, de vous disputer les biens restants ! Notre monde a été détruit par notre bêtise, n'aggravons pas les choses ! Ceci est un appel à l'aide ! Ce n'est pas moi qui vous appelle à l'aide, mais le monde, notre planète qui est au déclin ! Nous sommes la cause de sa perte, mais ne pouvons-nous pas réparer les choses ? Le mal que nous avons causé ? Je vous demande de vous allier, de vous réunir ! Nous devons tous être soudé ! Pour sauver le monde ! Pour sauver notre monde ! Que tous ceux qui sont de cet avis se réunissent devant la tour de Londre !

Son appel fut, fort heureusement, entendu. Avec l'aide des londoniens, elle rétablis la connexion entre les différents pays et pu prononcer son message d'encouragement à la réhabilitation de la planète Terre. Au cours de son combat pour reconstruire ce que l'Homme avait perdu, la jeune femme ouvrit un journal où elle rédigeait son aventure, tenant à garder une trace écrite de son existence.


Extrait du journal de Kassie Grinberg - 06/05/1719

Je m'appelle Kassie Grinberg. J'ai vingt ans au moment où j'écris ces lignes. J'ai vu le monde atteindre son apogée en ce qui concerne la technologie et les conditions de vies ! Mais je l'ai tout aussi bien vu se dissoudre, s'effondrer comme un bancale château de carte sous le souffle violent de la guerre. Aujourd'hui, avec les quelques centaines de survivants, je me bat pour sauver ce monde, rétablir les choses. J'ai appelé l'Humanité à sauver l'Humanité. Reste à voir ce que cela va donner. Je porte de grands espoirs en mon projet. Le monde va renaître de ses cendres tel le phénix ! Je le promet sur ma vie.

Au fil des jours, ce journal se remplira. Kassie explique l'avancée de son projet, la recherche de matériels utilisables, la réparation des matériaux de constructions, la réparation des bâtiments, des outils informatiques, des transports. L'était des nouvelles plantations, l'exploit de la première plante qui survit, suivit d'autre. Petit à petit, le monde se reforme, la Terre se repeuple et retrouve un état convenable. Kassie vieilli et lègue son journal comme sa mission à ses enfants. Elle ne s'est pas mariée avec leur père, le mariage n'étais de loin pas une priorité, aussi le fils qui hérita du journal et de la mission permit de perpétuer le nom de Grinberg.

*******


Nous sommes en 1780. Bien des années se sont écoulées et le monde a retrouvé un état plus que proche de son état d'avant la destruction. On retrouve de grandes villes, elles occupent même la majorité de la surface terrestre ! Les espaces naturels sont devenus rares et font office de parcs touristiques, il n'en reste que 7 ans le monde entier dont 3 réellement importants en densité qui se trouvent respectivement en Angleterre, près de Londres, en France, dans ce qui était la région d'Alsace et au Japon, là où se situait le Kawachi Fuji garden. Un ciel artificiel a été placé à l'aide d'une technologie étrange qui serait bien trop complexe à décrire. Cette technologie couvre le ciel pour en laisser voir un autre, un faux. La météo se d’éclanche comme auparavant, mais tout est gris. Ciel, même dégagé, soleil et nuit, tout est fait ne noir et de blanc. Dans ce ciel holographique, des informations principales apparaissent, et l'heure est visible autour du soleil et de la lune. Le monde est repeuplé depuis longtemps, il se trouve même en surpopulation et l'avancée de la médecine a permit d'offrir aux hommes comme aux femmes une espérance de vie entre 95 et 110 ans ! L’État est le même pour tout le monde, les même lois touchent tous les pays, logé à Londres, il n'y a plus de président, mais un groupe de personnes qui dirigent, hommes et femmes. Une des femmes de ce nouveau gouvernement se nomme Erika Grinberg. Elle est la figure du gouvernement, c'est elle qui prononce les principaux discours, c'est à son visage que sont associées les lois qui incombent le peuple. Des lois de plus en plus injustes pour lesquelles elle n'est pas toujours favorable. Une lourde responsabilité pèse sur ses épaules.
Quand la censure commence, c'est à elle qu'on le reproche. Quand les personnes de plus de 70 ans sont écartées des villes pour les campagnes, pour libérer de l'espace, c'est également elle qu'on accuse. Lorsque les prix augmentes, que de nouveaux impôts se créés, c'est aussi et toujours à elle qu'on s'en prend, alors qu'elle n'est que messagère des décisions du groupe. Malgré tout, elle reste proche du peuple, quitte à se prendre des coups. Elle garde les mêmes espoirs que Kassie Grinberg dont elle descend. Elle a de l'espoir pour l'humanité et la mentalité des hommes.
Erika se fait haïr quand la loi se met à restreindre l'art à tel point qu'il est totalement interdit. Une furie furieuse bien trop vite calmer eu lieux, mais qu'un court instant. L’État expliquait avec ses mots et grâce à la voix de la jeune blonde que tout cela servait à éviter l'anarchie. Quand la peine de mort fut mise en place, de nouveaux cri de haine se portèrent, mais on élua tout cela en expliquant qu'il n'y avait plus assez de place pour les criminels et que le monde se porterait bien mieux sans de pareilles personnes. Quand la loi indiquant que les dégénération mentales constituaient une raison d'achever la personne concernée, il y eu le même problème d'acceptation. Quand absolument toutes les défaillances mentales et tous les handicapes furent dans ce cas, le peuple se demandait sérieusement ce qu'il allait advenir d'eux ! Mais, là où, quelques soient les mots, on ne lui pardonnait pas, là où elle obtint une haine véritable rien que pour le fait d'être la messagère d'une loi à laquelle elle s'opposait entièrement, ce fut pour la loi de régulation.

Article de loi - La loi de régulation.
Sous la pression causée par la surpopulation devenue trop importante et pour ne pas que cela n'use toutes les ressources dont nous avons tous besoin, nous nous voyons obligés de mettre en place une nouvelle loi.
Cette loi exige que tous les quatre ans, 40 personnes sur 100 choisies au hasard par un tirage au sort parfaitement aléatoire soit exécutée. Toutes fuite est inutile. Si des personnes aident un élu à fuir, elles seront également exécutée. Croyez-nous, tout cela se décide pour le bien de l'humanité.

Cette loi faisant une réelle polémique, on accorda à chacun un droit de sacrifice, le droit de se désigner à la place d'un élut dans le cas où on assisterait à l'annonciation qui précède la mise à mort. Cela calma à peine le peuple.
Bientôt, un groupe se créa dans l'ombre. Ils taguèrent les murs des villes, dessinaient à la craie sur la route, les voitures. Ils dessinaient, écrivait des poésies ou des proses, diffusaient des enregistrements musicaux, se révoltaient par la pratique artistique interdite. A peine repéré par l’État, ils furent déjà vu comme des ennemis publiques et on se mit à leur recherche. Le message de ce groupe était clair : nous allons changer les choses. Ce groupe de révolutionnaire se fait appeler: Les Artistes.
Les artistes se reconnaissaient grâce à une légende. Il leur suffit de la placer dans une conversation et si la personne avec eux complètent la légende, si non, la personne se justifie en disant qu'elle aime bien cette histoire. Pour confirmer le statut d'artiste, car il le faut bien, on pose une question simple : Tu y crois ? La réponse doit être simplement "oui", sans la moindre hésitation. Dernière vérification, on vous guide à une zone avec plusieurs tags et votre réaction est décisive pour votre admission.
Au fil du temps, les Artistes sont devenu un grand groupe organiser qui prépare dans l'ombre des projets pour renverser l’État actuel. Ils portent masques et perruques quand ils vont taguer dans les rues ou quand ils organisent des concerts, car il ne faut surtout pas que leur identité soit connue. Ils usent aussi de pseudonymes.
Ainsi le monde évolue-t-il ! Il y a le peuple, qui vit sa vie, se posant tout un tas de question et redoutant d'être élut pour la loi de régulation. Certains ayant une déficience psychologique ou physique se cachant parmi eux pour ne pas être achevés. Il y a l’État qui dirige tout, fais les lois et décident. Et pour finir, les Artistes, la révolution, le mouvement qui cherche en secret un moyen d'arranger la situation mondiale tout en provoquant l'état en pratiquant ces arts qui sont interdits. Tous ont une questions commune... Que cache le ciel ? Seule une poignée d'hommes de l’État le sait. Et cette information est tout bonnement classée confidentielle.

*******

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkfuture.forumactif.org
 
Contexte.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» utiliser le vocabulaire adapté au contexte
» Site sur la déco du Titanic/Olympic (contexte ou origine)
» "La terre" dans le contexte biblique
» Contexte Historique
» Les meilleures phrases du forum, sorties de leur contexte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Future ::  :: Contexte & règlement-
Sauter vers: